La luge ou la glisse réinventée

lugeJouer fessier ? Oubliez ça. Au Massif de Charlevoix, la glisse est une activité qui se pratique en luge, à 60 km à l’heure sur 7,5 kilomètres de piste descendant en méandres jusqu’au fleuve. Ne cherchez plus : c’est l’activité la plus rassembleuse qui soit ! 

 Il y a longtemps qu’on voulait s’offrir un trip de gang dans Charlevoix. Avec les parents, quelques cousins et nos enfants, on a entassé trois générations de Laberge dans trois véhicules avant de prendre la direction des montagnes. À une heure de Québec – près de quatre si vous venez de Montréal – c’est là que le gros fun blanc a commencé.

À destination, on a posé bagage dans un chalet loué où l’espace est au rendez-vous, dehors comme dedans. Entasser douze personnes dans le même endroit sans se piler sur les pieds ? Plutôt facile aux Sommets Charlevoix.  Ce qui nous a attiré du Massif ? D’abord la neige. Ici, ça tombe à plein ciel de façon spectaculaire. Ce qui fait que pour le ski, c’est le paradis. Comme c’est pas tout le monde dans la famille qui a les talents de Jean-Luc Brassard, on a opté pour une activité de groupe qui a fait l’unanimité : la luge. Nos réservations faites depuis longtemps, arrive enfin le jour J.

Ludique et hallucinant ! L’aventure commence au chalet du sommet, dans la chenillette où prennent place les participants. L’ambiance est déjà des plus fébriles. Ça rigole fort, quoique les moins aventureux rient jaune un peu. En arrivant au sommet de la piste de luge – où la vue est à couper le souffle –  ils seront toutefois sécurisés par des moniteurs chevronnés qui expliquent à la fois quoi faire et comment faire pour que le plaisir soit au rendez-vous. Et du plaisir, on n’en avait pas anticipé autant.

Après les instructions de base, nous voilà prêts à descendre. Ça commence lentement…on sent bien que la plupart ne sont pas encore prêts à lever le pied tout à fait. On se toise du regard, on prend un peu de vitesse et voilà qu’on se lâche, profitant de chaque méandre pour glousser de plaisir. À mi-chemin, on s’arrête le temps de reprendre son souffle – d’avoir trop ri  – et profiter d’un bon chocolat chaud avant la deuxième partie de la virée qui mène au chalet de la base, quelques kilomètres plus bas, le fleuve droit devant.

Nous voilà repartis de plus belle. On sent que ça va plus vite car on est maintenant plus confiants. On tire des balles de neige à ceux qui dépassent sur la droite, on zigzague un peu pour atténuer la vitesse pendant que certains – moins attentifs ou plus téméraires -  finissent tête première dans les ballots de foin. Si on a aimé ça ? Après deux heures, on avait qu’une envie : recommencer ! Une chose est sûre, cette journée-là est gravée dans la mémoire collective des Laberge pour toujours.

 - publié sur le blogue des Sommets Charlevoix.

Publié le : 11 février 2017 | Auteur: | Catégories : Éditorial | Tags: , , , , | 0 commentaire »

Le 5e SENS

 

La 5e édition du magazine SENS est maintenant disponible.  Les skieurs et amoureux de plein air vont l’adorer tout comme les amateurs d’art et de design branché.

Le magazine met en vedette les designers de  l’Hôtel La Ferme, le dernier jalon de la trilogie du Massif de Charlevoix maintenant en opération. Le plus urbain des hôtels de campagne est en fait un écrin contemporain pour oeuvres-bijoux. Le talent d’ici est partout: dans les objets,  les lampes, les sculptures, les jetés et le mobilier à 95% québécois. On y découvre le « génie de la lampe » Antoine Laverdière, la « femme lumière » Paule Dionne,  les créations trompe-l’oeil de Frédéric Bouchard et on flirte avec la passion juvénile d’étudiants en ébénisterie ultra motivés.

Cet hiver, on monte à bord du train d’hiver, direction Le Massif de Charlevoix. Croyez-moi, l’expérience – gastronomique autant que panoramique – vaut le détour.

Le magazine SENS peut être lu en ligne  ici. Bon hiver!

Rédactrice en chef: Diane Laberge

Éditeur de marque: YQB Média

Photographie de la couverture: André-Olivier Lyra

Publié le : 26 novembre 2012 | Auteur: | Catégories : Communiqués | Tags: , , , , , , | 0 commentaire »

L’Hôtel La Ferme: urbain et enraciné

Je voulais l’essayer avant d’en parler. C’est fait! J’ai dormi au coeur du nouvel environnement de l’Hôtel La Ferme à Baie-Saint-Paul (Charlevoix). Que du bonheur!

On le définit avec justesse comme le plus urbain des hôtels de campagne.  Avec ses lignes ultra contemporaines, ses espaces ouverts permettant d’apprécier la cuisine des chefs autant que les vues extraordinaires sur le paysage, l’endroit fait aussi de subtils et jolis clins d’oeil au passé agricole du lieu.  Ancienne ferme de bois (la plus grande au Canada), ravagée par le feu en 2007, l’Hôtel La Ferme inclut dans son décor de multiples objets appartenant au patrimoine de Charlevoix: vieilles caisses de lait en bois de la Laiterie Charlevoix, tapisserie faite à partir de papiers d’emballage de beurre encollés,  photos d’archives noir et blanc…tout est là pour donner la petite touche de rusticité nécessaire à mettre un peu de chaleur dans un décor ultra-design où les artistes de la région apposent aussi leur signature.

Read the rest of this entry »

Publié le : 6 octobre 2012 | Auteur: | Catégories : Éditorial | Tags: , , , , , | 0 commentaire »