La petite histoire

IMG_6404

La pêche ! La pêche ! Combien d’histoires avez-vous entendu en vous demandant si elles étaient vraies ou inventées de toutes pièces ? Pour tout savoir de l’histoire de la pêche d’hier à aujourd’hui, plongez dans le nouveau Guide des pourvoiries publié par la Fédération des pourvoiries du Québec. L’histoire est fabuleuse. J’ai eu le plaisir d’écrire le cahier historique de 31 pages encarté dans le guide 2020. Vous en voulez un extrait ?

Mondanités au fond des bois

En Haute-Mauricie, la compagnie de chemin de fer Québec-Lac Saint-Jean a mis la table à l’établissement de clubs de chasse et pêche en acquérant notamment le lac des Grandes-Iles, un territoire exclusif devenu aujourd’hui le Lac-Édouard. Dès 1886, la gare y accueille de riches sportifs américains attirés par l’abondance de truites mouchetées pesant jusqu’à 10 livres.

Rapidement, les clubs privés – comme le Laurentide House, le Paradise Fin and Feather Club devenu le Lake Edward Fish and Game Club -  se dotent de chalets équipés de génératrices, glacières, bateaux à moteurs et meubles de luxe. Au fond des bois, les mondanités se poursuivent.  Au thé de 16 h, la dame du lac - madame Hoffman – reçoit les familles Kruger, Stern, Rockfeller et Ziegfeld. Il faut voir leurs résidences estivales. Dans le village Ziegfeld, propriété du producteur de cinéma muet, cinq chalets avec électricité logent valets, cuisiniers, massothérapeute, infirmière et médecin personnel. Dans le chalet particulier de madame Ziegfeld (l’actrice Billie Birk), les draps de satin sont lavés et repassés chaque jour pendant que monsieur Ziegfeld s’amuse à importer des ouaouarons dont les cuisses délecteront les invités au diner. Dès 1920, on se promène au village dans une voiture Ford venue par train des États-Unis.

Publié le : 14 janvier 2020 | Auteur: | Catégories : Éditorial | Tags: , , , , , , , | 0 commentaire »

Histoires de pêche

pêche mauricie

Couvrant un immense territoire de plus de 40 000 km², abreuvé par plus de 30 000 lacs et d’innombrables rivières, la Mauricie est un lieu de prédilection pour tous les amants de la nature. Ici, les histoires de pêche ne datent pas d’hier.

Présentée à la gare de La Tuque depuis le 10 juin, l’exposition Histoires de pêche d’hier à aujourd’hui est un clin d’œil à l’industrie touristique de la région, en constante évolution. Moi-même mordue de pêche,  j’ai eu beaucoup de plaisir à y contribuer !

L’ exposition se décline en trois volets :Des artefacts, des objets de collection et des panneaux d’interprétation/Un volet expérienciel avec des jeux pour les petits et grands/Une partie virtuelle, accessible via iPad.

Bon, d’accord…La Tuque, c’est un peu loin juste pour aller voir une exposition. Alors pourquoi ne pas en profiter pour planifier une petite vacance en pourvoirie en cliquant ici. C’est loin ? Prenez le train!

Client: Association des pourvoiries de la Mauricie

 

Publié le : 13 juin 2019 | Auteur: | Catégories : Éditorial | Tags: , , | 0 commentaire »